Écrivains célèbres : ont-ils réellement utilisé du cannabis pour booster leur créativité ?

L’écriture est un domaine où il faut sans doute plus que du talent pour réussir. Savoir créer un monde, une histoire, des personnages, et faire passer les bonnes émotions, cela nécessite de savoir se projeter et visualiser un monde différent, plus particulièrement en matière de fantastique ou de science-fiction. Ce n’est pas pour rien que certains écrivains célèbres dans ce domaine sont connus, ou bien suspecté, d’avoir utilisé du cannabis pour booster leur créativité.

Rien de mal à cela en théorie, surtout que, de nos jours, beaucoup d’États américains ont légalisé le cannabis, et acheter un gramme ou deux de silver star ne pourra choquer personne, du moins pas plus que d’acheter une bouteille de Merlot. Mais c’était une autre histoire à l’époque où ces auteurs étaient célèbres. Retour sur quelques histoires intéressantes d’écrivains fantastiques bien connus. “

Terry Pratchett, connaisseur de marijuana médicale

Terry Pratchett

Connu pour ses œuvres de fantastique comique et de satire, l’inventeur de la série Discworld a créé un monde unique qu’il a également su adapter aux enfants. Si ce travail a duré plusieurs années avant que la saga ne connaisse le succès, Terry Pratchett aurait usé, à son insu, de cannabis, et cela aurait boosté sa créativité pour la rédaction de ses livres. Aussi appelé “l’incident du gâteau au cannabis”, l’auteur raconte que pour son anniversaire, le livreur de gâteaux avait fait une “erreur” en échangeant les commandes et Pratchett ne se serait rendu compte de rien. Un incident aux conséquences limitées, puisque l’année suivante, le même livreur lui aurait fait livrer sa commande avec un message sous forme de glaçage disant “pas de cannabis cette fois”. Par ailleurs, en raison de la maladie Alzheimer qui l’a frappé sur la fin de sa carrière, l’auteur s’est mis à consommer de la marijuana à visée médicale. “>

Stephen King, le roi de l’imagination

Avez-vous déjà entendu parler du monde de Stephen King ? Si ce n’est pas le cas, c’est que vous n’avez pas vécu sur la même planète depuis quelques années, voire décennies. Véritable génie de l’écriture, Stephen King est considéré comme le roi de l’imagination, grâce à son style fantastique mêlant horreur, science-fiction et thriller. Pour pouvoir imaginer un tel monde et de telles œuvres, et le faire avec autant de brio, il faut avoir un petit coup de pouce. Et King n’est pas innocent en matière de cannabis. Il a d’ailleurs assumé avoir connu des périodes où il pouvait consommer marijuana, cannabis et alcool, surtout dans les années 1980, qui correspondent à son apogée littéraire. D’ailleurs, s’il n’en consomme plus aujourd’hui, il est un défenseur de la légalisation complète du cannabis aux États-Unis. “>

Neal Martin, l’auteur passionné

Auteur de nombreux ouvrages, principalement dans le domaine de la science-fiction, Neal Martin est bien connu pour des titres de sagas comme les aventures d’Ethan Drake, ou Deadson Confidential. Habitué aux échanges avec ses fans, il a publié une chronique récemment dans laquelle il avoue avoir fumé du cannabis presque chaque soir de sa vie où il a écrit. Pour lui, cela permet de se reconnecter avec lui-même, et d’être plus ouvert à sa propre imagination. C’est un plus pour se détendre et ne pas laisser le stress l’envahir, mais aussi une bonne option pour créer des histoires imaginaires qui vont au-delà de ce que n’importe qui peut penser à première vue. Autrement dit, fumer de l’herbe a été un outil de créativité pour cet auteur à succès. “>

J.R.R Tolkien, un indétronable de l’imagination

J.R.R.Tolkien

Comment ne pas citer J.R.R pour parler de monde fantastique, alors qu’il est l’inventeur du monde du Seigneur des Anneaux ? Cette saga a connu un succès fulgurant, pas seulement à l’écran, mais aussi dans la littérature. Saviez-vous que J.R.R fait justement partie de ces auteurs ayant une connexion avec le cannabis ? En effet, ses personnages incontournables que sont les hobbits sont des fumeurs d’herbe bien connus, et il est précisé au début des ouvrages qu’il s’agit bien d’herbe “magique”, sous-entendu pouvant être de cannabis. Et J.R.R s’est, à plusieurs reprises, comparé à ces personnages en disant qu’il “aimait lui aussi, de temps à autre, fumer sa pipe à herbe”. Voilà qui est clair !

Dernière modification le 10/01/2022 par Ervael

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments