Histoire de la fantasy

Dernière mise à jour le par

La fantasy, bien qu’étant ancienne s’est révélée au XXème siècle ; résumé de son histoire.

Les œuvres de fantasy tiennent leurs sources dans l’antiquité avec les récits mythologiques tels que l’Iliade et l’Odyssée d’Homère, mais aussi L’Énéide de Virgile ou l’Épopée de Gilgamesh, pour ne citer qu’eux.

Au Moyen-âge on trouve d’autres récits célèbres comme Beowulf (poème épique), la Chanson d’Alexandre, la Chanson de Roland qui vont continuer d’inspirer le genre. Ces récits fabuleux laissent ensuite place du XVIIème au XIXème aux contes de fées, ceux de Perrault et des frères Grimm étant les plus connus.

Au XIXème siècle on peut dire que la fantasy commence à véritablement émerger par des auteurs anglais comme William Morris et Shakespeare, ce dernier souvent mentionné comme référence par ses œuvres. Mais c’est au XXème siècle que le genre naît véritablement aux Etats-Unis où il touche un public large avec des publication dans des magasines et des histoires allant plus dans l’action. On trouve dans ces publications les nouvelles du cycle de Conan le Barbare de Robert E. Howard dans les années 30, mais aussi avec le Cycle des épées de Fritz Leiber et le Pays d’Oz de Frank L. Baum. Les américains en sont très friands, la fantasy leur permettant d’imaginer un Moyen-âge qu’ils n’ont pas connu. A ce moment là, on parle d’heroic fantasy.

Après les années 30 et jusqu’aux années 50, ce sont les anglais qui deviennent les maîtres du genre avec des univers et romans devenus cultes : Alice au Pays des Merveilles de Lewis Caroll, Peter Pan et Neverland James Barrie. Dans les années 60,  J.R.R Tolkien avec le Seigneur des Anneaux connait un immense succès et ce moment est un important jalon dans l’histoire du genre.

La fantasy est née et Tolkien en est souvent considéré comme le père, car son oeuvre devient la référence du genre. Ainsi dans les années 60-70 le genre explose, poursuit son ascension dans les années 80 avec toutes sortes d’univers, l’arrivée du steampunk et un retour aux contes. Arrivent les années 90 que l’on peut qualifier d’âge de la maturité où les auteurs reviennent aux sources avec des œuvres très inspirées de Tolkien et des fondateurs du genre. En France, la fantasy était jusque là mal définie, reliée au fantastique ou à la SF. On commence désormais à la détacher et elle devient un genre à part entière comme cela était déjà le cas dans d’autres pays.

A la fin des années 90 un nouveau souffle se manifeste, avec une vague d’auteurs qui vont parvenir à amener la fantasy au-delà de la génération 70-80. Ils touchent la génération du moment mais aussi ceux qui connaissaient mal le genre. Harry Potter de  J.K. Rowling, le Monde de Narnia de C.S. Lewis, qui revient sur le devant de la scène, la Boussole d’Or de P.Pullman en sont des exemples. Ils amènent dans leur sillage toute la nouvelle vague des années 2000, dont Christopher Paolini avec Eragon.

Avec les adaptations cinématographiques, celles du Seigneur des Anneaux et de Bilbo par Peter Jackson étant les plus grandes (par le projet et par l’univers) et les produits dérivés qui vont suivre, le genre connait un engouement comme jamais auparavant. Le nombre d’œuvres littéraires ne se compte plus et le genre touche une multitude de domaines (cinéma, musique, BD, jeux vidéo, arts,…). Autant dire que le genre est bien partit pour avoir de belles années encore devant lui…