UFO Alien

L’alien : un monstre moderne

Dernière modification le 20/04/2021 par Ervael

Les monstres ont existé à toutes les époques pour représenter ce que les différentes sociétés redoutaient le plus. Alors que dans l’Antiquité, le monstre était souvent issu d’une union contre nature (homme-animal ou homme-dieu) et doté d’une force surhumaine, le Moyen-Âge a vu l’émergence de nouveaux types de monstres, plus rusés et perfides, usant de stratagèmes divers et variés pour parvenir à leurs fins.

Mais s’il y avait bien un point commun qui unissait ces monstres antiques et médiévaux, c’était leur isolement, leur exclusion de la cité. Tantôt reclus dans un labyrinthe, comme le Minotaure, ou dans des huttes au fin fond de la forêt, comme les sorcières des contes de fées, ils étaient physiquement mis à part de la société.

C’est au XXe siècle que l’on constate l’apparition de nouveaux types de monstres, représentant ainsi de nouvelles peurs qui s’installent dans l’inconscient collectif. La figure de l’alien n’y fait pas exception, et a su s’imposer comme l’une des créatures mythiques du genre de la science-fiction.

Le monstre comme révélateur

UFO Alien

L’alien est représentatif d’une peur collective et d’un changement de société. 

 Photo par Inconnu, CC0

Dans l’imaginaire collectif, le monstre est non seulement ce dont on doit avoir peur, mais également la représentation d’un changement inhérent à la société. Au XXe siècle, avec l’émergence de la mondialisation et des vagues d’immigration, la figure de l’alien semble représenter une certaine altérité étrangère. Elle ne vient plus seulement d’un autre pays mais d’une autre planète, dans une galaxie bien lointaine.

Pour poursuivre la métaphore, nous pouvons analyser de plus près la fameuse saga des films Alien. Alors que le premier opus mettait en scène un seul extraterrestre qui aurait “contaminé” l’équipage, les films suivants dépeignent une multiplication de ces créatures qui semblent fondre sur les héros. Il est vrai que la peur de la contagion, mise en lumière par l’apparition du vampire au XIXe siècle, était déjà un sujet de prédilection dans les œuvres de fiction. Mais avec les vagues d’immigration marquant le XXe siècle, c’est désormais l’invasion de masse qui effraie. L’alien est donc repris pour pouvoir mettre en scène cette peur collective, toujours présente au XXIe siècle.

De nombreuses représentations

UFO spaceship

La science-fiction n’a eu de cesse de représenter des aliens.

Photo par Inconnu, CC0

Si la création de ce monstre correspond à des appréhensions culturelles communes, il n’empêche que ses représentations ont été multiples. En effet, la science-fiction nous a offert une diversité d’aliens particulièrement intéressante.

Certains, dotés d’une intelligence nettement supérieure à la nôtre, semblent vouloir voler nos ressources naturelles ou nous annihiler. C’est le cas des Moissonneurs dans la trilogie de jeux vidéo Mass Effect, qui viennent tous les 50 000 ans exterminer les peuples évolués. Malgré une fin jugée décevante par beaucoup de joueurs, la saga reste l’une de celles qui aura le plus marqué l’histoire de l’industrie vidéoludique, notamment grâce à la richesse de son univers et des différents peuples extraterrestres représentés.

Parfois également, les aliens souhaitent au contraire nous transmettre des connaissances, ou nous faire cadeau d’une technologie inconnue. Cette représentation est donc liée à l’essor de la technologie et à la fascination qu’elle continue de susciter.

Avec le personnage de Superman, c’est la figure de l’alien super-héros qui s’impose. Comme un immigré hors pair, il se dévoue corps et âme au bien-être de la population et met ses pouvoirs et sa force au service des autres. Cette représentation tend à faire de l’alien un véritable modèle des valeurs chères à l’Amérique, comme celles de la justice et de la liberté.

De nos jours, on assiste à l’émergence d’une nouvelle peur : celle du réchauffement climatique et donc, d’une certaine fin du monde. Rien d’étonnant à ce que dans l’imaginaire populaire, de nombreuses personnes imaginent les aliens comme des créatures qui ont le potentiel de nous sauver des désastres dont nous sommes responsables.

Mais il est important de noter qu’une nouvelle créature est apparue pour mettre en scène cette appréhension collective d’un monde post-apocalyptique : le zombie. Gardant les mêmes codes de la contagion et de l’invasion massive, ce monstre reste tout de même l’apanage du genre dystopique. Quant à l’alien, effrayant à souhait, malléable dans ses différentes déclinaisons, on peut affirmer que ce monstre a encore de beaux jours devant lui dans les œuvres de science-fiction.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments