Dungeons & Dragons : Dark Alliance

Test : Dungeons & Dragons : Dark Alliance

Dernière modification le 27/07/2021 par Ervael

Nouveau jeu de la licence de Wizards of the Coast annoncé en mars 2021 et basé sur les Royaumes oubliés, Dungeons & Dragons : Dark Alliance est la suite de Baldur’s Gate: Dark Alliance et Baldur’s Gate: Dark Alliance II. Depuis ces derniers, les incursions en jeu vidéo de la licence ont été plutôt en demi-teintes, aussi les attentes de ce nouveau jeu, compte tenu des promesses annoncées sont assez hautes.

Dungeons & Dragons DARK ALLIANCE

Titre du jeu : Dungeons & Dragons : Dark Alliance
Genre : Action-RPG
Développeur : Tuque Games, Snowblind Studios
Éditeur : Wizards of the Coast
Plates-formes : PC, PS4, PS5, XBox One et Series X
Sortie française : 21 Juin 2021

Scénario

L’histoire se base sur la série de la légende de Drizzt. On y retrouve des personnages bien connus avec bien entendu Drizzt Do’Urden l’assassin, Bruenor Battlehammer le roi des nains, Catti-Brie et Wulfgar au marteau géant. Ensemble ils essaient de repousser une invasion de gobelins à la recherche d’un cristal magique ayant semé autrefois le chaos, qui se trouverait dans la région de Valbise.

Un scénario en soit simple et tout à fait efficace, bien dans le ton de l’univers de Donjons & Dragons. Celui-ci est très bien introduit dans une cinématique, qui place le contexte et ses enjeux, sans perdre des joueurs qui ne seraient pas connaisseurs de cet univers.

Graphismes

Côté visuel, le jeu se veut propre. La direction artistique et le level design offrent une ambiance qui plonge bien le joueur dans la région de Valbise et donne au jeu une certaine patte. Si techniquement il n’est pas à la pointe ainsi que quelques animations, il offre tout de même de beaux paysages et environnements à parcourir.

Musiques et sons

Assez discrètes, les musiques permettent de se plonger dans l’ambiance du jeu. On s’attardera surtout aux dialogues, les personnages et les ennemis parlent régulièrement dans la progression des quêtes mais aussi durant les combats. On notera que les doublages ne sont pas mauvais du tout, même si la version originale reste comme souvent bien meilleure.

Gameplay

Dungeons & Dragons : Dark Alliance

C’est surtout de ce côté là qu’on attendra le jeu. Le gameplay est solide et efficace. On y retrouve des choses bien connues du jeu de rôle. Les quatre personnages jouables ont chacun une classe : assassin, archère, tank et guerrier. leurs caractéristiques et équipements sont aussi ceux du jeu de rôle. On peut améliorer son équipement ainsi que ses compétences dans le hub central.

Si le jeu peut être fait en solo, il possède aussi un mode coopératif, permettant de faire les différents actes à plusieurs. En plus d’être le mode qui fait l’intérêt du jeu, il est d’autant plus utile que les personnages sont complémentaires. Le souci est que le matchmaking ne tient guère du niveau des personnages. On peut donc dès le début se retrouver avec des alliés de haut niveau et la mission consiste alors à suivre ses alliés, qui avancent bien plus vite.

Le système de combat est dynamique avec différents types de coups : léger, lourd, bloquer, parer, esquiver, repousser, utiliser 1 des 2 compétences équipées, 1 des 4 types d’objet équipé, utiliser un ulti. Il est facile en prendre en main et dès le tutorial passé (qui est assez court), toutes les bases sont acquises. Toutefois le système de lock des ennemis en déconcertera plus d’un qui ne le trouveront que peu pratique, surtout avec les personnages au corps-à-corps. Catti-Brie s’en sort bien mieux du fait de rester le plus souvent à distance, mais pour des combats un peu moins dynamiques avec elle. Ainsi on a un gameplay alourdit, le dynamisme peut se retrouver cassé après une série de combo, du fait de devoir très souvent se replacer, pour relocker dans un même combat.

L’IA (se composant du bestiaire varié de la licence) quant à elle donnera parfois du fil à retordre dans les combats, offrant de bon challenge et poussant à utiliser les différents mouvements de bases, ainsi que ses compétences. Toutefois il arrive que les ennemis aient des réactions assez déconcertantes, ne suivant pas par exemple le joueur s’il recule un peu trop, en retournant à leur position initiale. Il est aussi parfois possible de jouer avec la réaction des ennemis (ou le manque de réaction) et passer outre leur difficulté

Outre les combats, il faudra aussi explorer les maps pour accomplir les objectifs, qu’ils soient principaux ou secondaires et ramasser bon nombre d’items. On est donc pas dans une progression linéaire, tout au contraire et le jeu ne laisse pas la place qu‘aux combats. Par contre en ce qui concerne les énigmes, elles sont relativement simples et une fois la mécanique de certaines acquises, elles ne causent plus de difficulté.

Durée de vie

Le jeu offre une très bonne durée de vie, puisqu’il faudra compter une trentaine d’heures pour le finir en solo, un peu plus de 15 heures en coop. D’autant que Tuque Games se veut généreux avec des DLC gratuits à venir et aussi des extensions ajoutant entre autres des personnages.

Conclusion

Si on aime l’univers de Donjons & Dragons, on se plongera dans ce Dark Alliance avec grand plaisir. Il offre de nombreuses heures de jeu et est généreux en contenu, d’autant que Wizards of the Coast et Tuque Games comptent le faire vivre quelques temps avec de l’ajout de contenu. On sent la volonté de faire bien et d’apporter du plaisir aux joueurs, rendant le jeu accessible avec une prise en main et une immersion assez immédiates.

Toutefois le jeu souffre de quelques défauts, entre autres techniques, faisant que certains passeront leur chemin, peut-être parce que leurs attentes étaient bien plus grandes. D’autres y passeront de très moments et on peut espérer qu’en plus de s’étoffer, des patchs viendront peut-être corriger certains défauts.

Ce Dungeons & Dragons : Dark Alliance reste un jeu à découvrir pour qui aime se plonger dans cette licence (ou la découvrir) et offre de bons moments de jeux, surtout en coop quand on tombe sur une équipe équilibrée. Avec son contenu à venir l’expérience sera prolongée et ceux qui ont aimé y reviendront certainement avec plaisir.

Les + :

  • L’univers de Donjons & Dragons
  • Un gameplay facile à prendre en main et accessible
  • La coopération et complémentarité des personnages
  • La non-linéarité des maps

Les – :

  • Le système de lock rendant le gameplay rigide
  • Le mode coop et son matchmaking
  • L’IA parfois à la traine
  • Techniquement un peu en retrait

Liens externes : site officiel, Steam

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments