Critique : Intemporia 2 Le Trône du prince (C-L.Marguier)

L’an passé nous avions découvert la série Intemporia de Claire-Lise Marguier et nous étions sortis de notre lecture avec une impression très positive. L’auteur a en effet créé un monde avec ses codes et si l’ensemble reprend quelques codes classiques du genre, leurs utilisations et leurs variations ne le font pas tomber dans le cliché.

Si le premier tome le Sceau de la reine, se terminait par l’accomplissement de la quête du héros, Yoran, tout laissait penser que rien n’était finit pour le monde. Nous attendions donc la suite avec impatience et un an plus tard, précisément le 02 Septembre 2015, elle est sortie en librairies.

Intemporia tome 2 Le trône du prince

Synopsis :

La Communauté de la plaine est à nouveau en paix sous son bouclier et loin des pouvoirs dévastateurs de la reine Yélana. Yoran a retrouvé sa famille mais la culpabilité et le souvenir de Tadeck ne cessent de le hanter. Sa décision est prise, il repart pour joindre ses forces à celles des insoumis. Défaire ce qu’il a fait et mettre un terme au règne de Yélana. Une seule solution va s’offrir à eux : asseoir sur le trône le dernier héritier vivant du roi Arden.

C’est donc après sa quête achevée que l’on retrouve Yoran. Le personnage a nettement évolué depuis les débuts du premier tome où il n’était qu’une jeune paysan ne connaissant rien du monde extérieur. On pouvait juger l’issue du premier volet comme un peu égoïste en quelque sorte, le héros donnant plus de pouvoir à l’ennemie du monde pour sauver les siens. Les choses allaient-elles en rester là ? Yélana allait-elle maintenir sa promesse ? Yoran allait-il avoir de remords ? On pouvait se poser ces questions en attendant la suite, qui nous les apporte. bien entendu.

La saga prend donc une autre tournure, puisque Yoran repart en aventurier plus aguerri, non plus poussé par des sentiments envers sa femme et les siens le poussant à agir, mais décidé à combattre pour des raisons moins personnelles et en proie à ses remords. On retrouve ici la quête du héros pour sauver le monde, mais encore une fois de manière différente. Yoran n’est toujours pas un élu prophétique, mais poussé par ses propres raisons. On quitte celles de l’affection pour sa femme et les siens, pour finalement peut-être une certaine rédemption, conscient que son choix, n’était pas celui  souhaitable pour le reste du monde.

Ainsi de nouvelles questions se posent dans ce tome, la principale étant si Yoran va  parvenir à réparer cela, sachant qu’il a donné à Yélana plus de pouvoir qu’elle en avait. On peut s’attendre donc à une nouvelle confrontation entre les deux personnages où cette fois-ci Yélana pourrait briser leur accord. Finalement en décidant de combattre Yélana, Yoran fait aussi le choix de mettre en péril tout ce qu’il avait sauvé. Une preuve aussi que le personnage a mûrit dans ses choix, qui sont bien difficiles.

Le Trône du prince n’est donc pas une simple suite, dans le sens où le premier tome ne nous avait pas laissé dans une grand moment en suspend. C’est une suite qui relance complètement l’aventure avec de nouveaux enjeux. L’ensemble est toujours aussi agréable à lire et bien écrit, Claire-Lise Marguier nous emporte toujours dans son univers et on reste attaché aux personnages. Nous évoquions pour le tome 1 qu’il laissait entrevoir de belles perspectives et bien c’est le cas, le tome 2 a tenu ses promesses et  nous sommes déjà impatients de connaître la suite, annoncée pour le printemps 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *