• Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :27/04/2023
  • Post category:Critiques
  • Commentaires de la publication :1 commentaire
  • Dernière modification de la publication :25/05/2023

Donjons & Dragons : L’Honneur des voleurs

Si la licence Donjons & Dragons s’est imposée comme une référence des jeux de rôles et en termes d’univers, du côté cinéma on ne peut pas dire que ses adaptations aient été jusque là des réussites.

On ne pouvait donc qu’être perplexe à l’annonce de ce Donjons & Dragons : L’Honneur des voleurs. Les premiers trailers ont laissé entrevoir une bonne surprise. Cependant on pouvait rester méfiant, on sait à quel point les trailers peuvent être trompeurs et parfois montrer toutes les meilleurs scènes. Alors qu’en est-il donc ?

Synopsis

Un voleur beau gosse et une bande d’aventuriers improbables entreprennent un casse épique pour récupérer une relique perdue. Les choses tournent mal lorsqu’ils s’attirent les foudres des mauvaises personnes.

Source : Allociné

Critique

Un film tout public

Balayons tout de suite un à priori. Compte tenu de la richesse et de la complexité de l’univers de Donjons & Dragons, on peut avoir peur de s’y perdre si on ne la connaît pas. A vrai dire, même en la connaissant, il y a tant qu’il est difficile de tout connaître. Mais comme un Seigneur des Anneaux, on peut voir ce film sans avoir lu ou joué les textes de base.

Un film généreux

Le film est techniquement de qualité. Il offre de très beaux visuels et très variés, certains plans, rappelant des illustrations du jeu de rôle. Le scénario enchaîne les scènes avec du voyage, de l’action, des phases d’interactions entre les personnages, principalement les principaux, sans longueurs mais sans non plus dérouler trop vite ou sauter des passages qu’on aimerait voir plus développés. On suit une véritable aventure, avec toutes ses étapes, imprévus, rebondissements. Il laisse place à une bonne part d’humour, avec des traits bien placés, bien dosés, jamais lourds. Ils font mouche et font à chaque fois sourire ou rire.

Il l’est également dans le traitement des personnages. Ils ne sont pas que le barde, la barbare, le mage et la druide. Chacun a son histoire, son développement, son moment et le film se concentre sur eux, sans s’encombrer de trop de personnages secondaires.

Les codes du jeux de rôle respectés

C’est sans doute une force du film : son respect de l’univers et de la licence. Tous les éléments que cela soit des lieux, des classes, des sorts, des monstres (dont des atypiques comme le mimic) viennent du jeu original, mais aussi de l’aventure des personnages. On peut y voir dans le film une partie de jeu de rôles, mais en y retirant tous les aspects techniques (maître du jeu, feuilles de perso, jets de dés,…). Le rôliste averti y retrouve la focalisation sur le groupe d’aventuriers, les différentes phases d’une campagne, la manière dont les combats se déroulent et aussi d’autres phases de jeu (infiltration, exploration, porte-monstre-trésor, pièges, personnages non-joueurs).

Conclusion

Ce Donjons & Dragons : L’Honneur des voleurs est une très bonne surprise qui (re)donne à la licence le traitement qu’elle mérite. Si on peut y voir certains raccourcis et simplicités dans certains aspects, le film a le mérite de respecter la licence en reprenant ses codes mais faisant qu’il n’ait pas que Donjons & Dragon que de nom. Cela augure de bonnes choses si une suite à ce film ou un autre avec ce traitement seront faits dans le futur. Compte tenu de la richesse et la variété de Donjons & Dragons, il y a matière à offrir de nombreuses et belles aventures à l’écran.

Ervael

Créateur de Dol Celeb. Grand amateur des mythes, légendes et de fantasy depuis de nombreuses années, continuant de les explorer, pour continuer à faire des découvertes et les partager.
S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Kevinou

Génial cet article ;) , je suis d’accord c’est un très bon film :)