ENDER LILIES : Quietus of the Knights

Preview : ENDER LILIES: Quietus of the Knights

En fin 2020, l’Early Access du jeu ENDER LILIES: Quietus of the Knights développé par Live Wire, Adglobe Tokyo ainsi que Adglobe Montreal Studio était annoncé.

ENDER LILIES : Quietus of the Knights

Immédiatement le titre m’a attiré par son genre, un metroidvania Dark Souls dans une ambiance dark fantasy et sa direction artistique alléchante. C’est donc avec plaisir que j’ai pu tester les premiers niveaux du jeu en Early Access.

  • Titre du jeu : ENDER LILIES: Quietus of the Knights
  • Genre : Metroidvania
  • Développeurs : Live Wire, Adglobe Tokyo, Adglobe Montreal Studio
  • Éditeur : Binary Haze Int.
  • Plates-formes : PC, PS4, PS5, Xbox Series X et S, Switch
  • Sortie : 2ème trimestre 2021

La première chose qui marque quand on débute Ender Lilies est son ambiance et sa direction artistique. Les débuts du jeu se font dans le silence, puis peu à peu l’ambiance s’agrémente du son de la pluie, puis de musiques discrètes et par la suite de mélodies enchanteresses. Le tout baigne dans une certaine mélancolie, car l’univers du jeu se veut sombre et porte bien son genre d’univers de dark fantasy. Graphiquement le jeu est très beau avec ses teintes un peu pastels ou délavées, ses jeux avec les plans et ses animations. Un petit bijou comme on a pu en trouver d’autres dans la scène indépendante.

Le joueur incarne Lily, une jeune fille qui se réveille sans aucun souvenir dans le royaume de Lointerre. Celui-ci a été ravagé par les impurs, des hommes et femmes contaminés par un mystérieux fléau. Seule la prêtresse blanche est capable de purifier les âmes touchées par le fléau et Lily semble détenir ses pouvoirs. Lily n’est pas seule, à son réveil, un chevalier immortel l’accompagne pour combattre les ennemis qui se dresseront sur sa route. Si l’histoire est relativement simple, elle pousse tout de même le joueur en vouloir en découvrir plus, car elle est bien travaillée et se complète avec toutes les notes trouvées en cours de jeu.

ENDER LILIES: Quietus of the Knights

Lily va devoir parcourir différents niveaux dans lesquels elle en apprendra plus sur l’histoire du royaume de Lointerre, sur ce qui s’est passé, entre autre sur la prêtresse blanche. Au cours des niveaux, elle devra affronter diverses créatures et des boss, des impurs, qui une fois purifiés l’accompagneront.

Sur la base, Ender Lilies est un metroidvania classique. On parcourt les niveaux, on affronte des boss et récupère de nouvelles capacités, qui permettent d’avancer plus loin, mais aussi de revenir en arrière à des passages, qui étaient auparavant inaccessibles.

ENDER LILIES: Quietus of the Knights

ENDER LILIES: Quietus of the Knights

C’est plus du côté de l’aspect RPG que le jeu tire sa personnalité. Lily possède une capacité de base pour se soigner et débloque des mouvements et actions supplémentaires par la suite. Pour combattre, on peut lui attribuer 2 sets de 3 héros (avec possibilité de switch d’un bouton d’un set à l’autre). On peut faire attaquer un héros d’un simple bouton en même temps que l’on déplace Lily. Il faudra faire attention en permanence que l’on attaque avec les héros de veiller sur Lily, qui est très fragile, ne pouvant qu’esquiver, malgré une jauge de point de vie augmentable et son sort de soin qui reste à utilisation limitée. On pourra cependant dans les niveaux trouver des fleurs blanches, qui lui redonnent une utilisation du sort de soin. On trouvera aussi des fleurs rouges qui redonnent quant à elled des utilisations des héros, certains ne pouvant pas être utilisés de manière illimitée. De temps en temps on trouve également des points de repos, où Lily peut récupérer toutes ses capacités, améliorer ses capacités, changer son équipement et sauvegarder.

ENDER LILIES: Quietus of the Knights

Côté évolution, la prise d’expérience permet d’augmenter le niveau de Lily et donc ses points de vie, les dégâts des héros et le nombre de reliques qu’elle peut équiper. Les reliques ont diverses utilisations : augmentation des points de vie, réduction des dégâts, produire de la lumière,… . Il y a bien entendu aussi l’obtention de nouveau héros après les avoir vaincus, ce qui donnent de nouvelles attaques et pour certains de nouvelles capacités passives ou aptitudes pour parcourir les niveaux. Un petit côté qui fait penser à Megaman.

ENDER LILIES: Quietus of the Knights

Les niveau des attaques des héros peut être augmenté également à l’aide de ressources collectées, augmentant leurs dégâts, nombre d’utilisations, temps de rechargement,…

Augmenter ses capacités et son niveau ne sera pas de trop car le jeu ne se revendique pas avec un côté Dark Souls pour rien. Il arrive plus d’une fois dès le début de devoir recommencer un passage. Le jeu est un die and retry, demandant de retenir les positions des ennemis et de faire attention à sa gestion de soins et d’attaques, surtout quand un boss se trouve à la fin. Est-ce aussi dur qu’un Dark Souls ? Difficile à dire pour l’instant. Les premiers niveaux présentent quelques passages retords, mais pas autant que peut l’être certains de la licence de FromSoftware. Cela sera à voir en progressant plus dans le jeu, mais pour ce qui concerne le début, il offre un bon équilibre en terme de difficulté, challenge et récompense.

ENDER LILIES: Quietus of the Knights

Le sentiment après quelques heures de jeu est très positif, malgré quelques crashs (mais le jeu est toujours en développement). Ender Lilies charme par son univers , son ambiance, ses thèmes et ses graphismes. C’est un plaisir de retrouver un metroidvania en 2D, à l’ancienne en quelque sorte, mais avec un système de jeu plus poussé que ce qui se faisait à l’époque des consoles 16 bits. Reste à voir ce qu’il en sera de la durée de vie du jeu et la progression de la difficulté, ainsi qu’en terme d’évolution. Mais si les choses restent dans la même lignée, alors cela sera un jeu qui ravira les amateurs du genre.

Liens externes : Binary Haze Int., Steam

Dernière modification le 11/10/2021 par Ervael

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments