Génération K (M.Carteron)

Sortant le 14 Septembre 2016 chez Rouergue dans toutes les librairies, nous sortons aujourd’hui des sentiers de la fantasy pour vous parler du tome 1 de la trilogie Génération K de Marine Carteron (Les Autodafeurs).

Génération K

Pourquoi parler de ce roman qui n’est pas de fantasy demanderez-vous ? Pour deux raisons. La première est que Génération K traite une part de la population désignée sous ce nom, comme l’est la génération Y. La différence étant que la génération Y est plus celle des 80-95, alors que la K est celle des années 95-2000. Le terme vient de la licence Hunger Games, dont les personnages sont les archétypes de cette génération. Des personnes ayant donc entre 13 et 20 ans actuellement dont une part de nos membres et visiteurs fait partie. L’autre raison étant cette saga appartient à la collection Epik de l’éditeur, par laquelle nous avons découvert déjà plusieurs romans dont nous vous avons parlé. Il ne fallait donc qu’un pas pour que fassions cet écart pour vous en parler.

Synopsis :

Kassandre, Georges et Mina.

Trois jeunes que tout oppose mais aux destins liés. Séparés par leur naissance et leur milieu social, ils ont en commun un ADN unique, à l’origine de leurs pouvoirs.

Un ADN qui attise bien des convoitises et va les obliger à fuir pour sauver leur vie. Ka l’aristocrate, mina la fille de domestique et Georges le fils de personne ne le savent pas encore mais ils ne sont pas seuls.

Ils sont la Génération K.

Ce roman d’action et de fantastique est destiné à un public adolescent, dans lequel certains pourront se reconnaître. Des thèmes comme une certaine forme de rébellion lié à la génération K en font partie ainsi que d’autres plus commun, liés tout simplement à la jeunesse. Le roman se présente comme une sorte de carnet de bord, passant d’un personnage à l’autre et se déroulant dans différents pays d’Europe. Chacun d’entre eux est d’ailleurs, très différent : Ka la noble rebelle et provocatrice, rêvant d’être batteuse d’un groupe de Metal, Mina la fille de domestique, sage et discrète élevée avec Ka cherchant seulement à connaître son père. Reste Georges, l’orphelin, ayant finit en prison et n’ayant que pour but de monter dans un gang.

Trois personnages très différents, pour une aventure qui ne manque pas d’action et d’intrigue. Une trilogie donc qui plaira à tous les amateurs du genre et d’aventures à la Hunger Games, mais à travers des personnages et un contexte différent et donc innovant, plutôt que de reprendre la totalité de la recette qui a fait le succès de la licence, de laquelle ce type d’univers est apparu.

Une réflexion au sujet de « Génération K (M.Carteron) »

  1. Ping : Génération K tome 3 annoncé - Dol Celeb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *